Par la technique du fusing : superposition de verre cuits à haute température avec des inclusions de poudres métalliques, Sonia Costa construit un paysage aux repères classiques. L’horizon émerge grace à une gamme colorée minimale. « J’ai pensé à Nicolas de Staël, quand j’ai mis cette pointe de rouge » L’ambiance vaporeuse est troublée par une échapée incongrue de bulles. L’artiste joue avec les éléments tangibles d’une plaque de verre et la spontanéité d’une projection de poudres, équilibre délicat entre l’organisation et l’accident.