Série présentée lors de l'exposition « Oeillades Portugaises/Olhar Portugal » à Nantes à l'initiative du Centre Culturel Européen et du Consulat du Portugal. Mars 2012, crédits photos : Patrice Molle

15 tableaux composent la série Memoria Intima. Sonia Costa réalise des pochoirs à partir de photographies de famille, et plus particulièrement d’un portrait de famille emblématique. Par fragments, elle transfert ces empreintes sur la surface du verre. Soumises aux aléas de la cuisson, ces traces sont révélées, figées dans le verre, tels des souvenirs affleurant à la surface. Ces traces fluides s’imposent dans un espace aérien. Ces compositions oscillent entre une topographie rigide de la mémoire et l’évanescence d’un souvenir.

Traversant autant l’histoire du verre que celle de la photographie (éthymologiquement, écriture de lumière), le projet de Sonia Costa interroge les images, les corps et leur capacité d’apparition et de disparition. Elle revisite, ce faisant, une matière autobiographique, survivance mémorielle dont les perpétuelles métamorphoses s’expriment dans la plasticité du verre.